Le Centre International de Reiki
  • Le Centre International de Reiki
  • Le Centre Belge de Reiki
  • Reiki
  • Groupe
  • Lionel Goutte

Article de Orida Boukhezer paru dans le Journal de la Fédération Francophone du Reiki Usui:

Les U.S.A. ont principalement contribué à l’expansion du Reiki dans le monde. Pour y avoir été formée de 1998 à 2001 à New York City puis à Dallas je peux affirmer que les pas de géants dans l’acceptation de cette médecine énergétique ne cessent de se faire.

En effet aujourd’hui près de la moitié des hôpitaux des Etats-Unis ont des Centres de médecines complémentaires et alternatives « C.A.M. » qui proposent des soins de Reiki ainsi que d’autres médecines alternatives.

Et pour cause ! Répondant à une demande de plus en plus forte du public mais aussi des professionnels de la santé et des chercheurs scientifiques, en 1998 le Congrès américain a décidé de mettre en place le NCCAM « National Center for Complementary and Alternative Medicine » qui n’est pas moins qu’une agence du Gouvernement Féderal pour la recherche scientifique sur les Médecines Complémentaires et Alternatives. Pour mieux le situer, le NCCAM est l’un des 17 Instituts et Centres qui forment le NIH « National Institutes of Health » (Instituts Nationaux de la Santé) qui sont au sein du « U.S. Department of Heath » équivalent du Ministère de la Santé.

Dans les « C.A.M. » les médecins peuvent proposer aux patients des soins de médecines complémentaires ou des soins de médecines alternatives quand la médecine traditionnelle ne peut plus répondre aux besoins de santé des patients.

Les « C.A.M. » s’engagent à participer à la recherche scientifique pour le NCCAM et sont tenus de rendre des rapports d’après un protocole rigoureux. Les recherches se font sur plusieurs années et se font par disciplines médicales et par maladies. Ces centres sont souvent rattachés aux hôpitaux universitaires.

Aujourd’hui le personnel médical appréciant les bienfaits du Reiki peuvent suivre des formations dispensées par les « C.A.M. » avec les infirmières et les patients.

Alors que les patients bénéficient de l’apaisement, du soulagement de la souffrance physique ou morale et de la stimulation du système naturel de guérison, l’équipe médicale se réjouit de mieux gérer le stress et la fatigue liés à leur profession.

Les soins sont souvent donnés par des volontaires. Certains hôpitaux offrent 10 mn gratuites à tous les patients qui le souhaitent et d’autres plus. Parfois les meilleurs Hôpitaux des Etats-Unis comme le Portsmouth Regional Hospital proposent le Reiki dans tous les services et ceci grâce à l’initiative d’une infirmière en 1995.

Sur le site web de l’Hôpital de Yale-New Haven affilié à l’Ecole de Médecine de Yale, après définir le mot Reiki comme « Energie de Vie Universelle », le « C.A.M. » affirme «… sa pratique de soins par les mains est non invasive. Pendant une session de Reiki, l’Energie guérissante vous berce dans un état de profonde relaxation. C’est cette détente profonde qui accroît l’énergie du corps au repos, qui se revitalise durant la session. Nos praticiens Reiki sont formés par des Enseignants du niveau Maître ».Je dis : Yes Yale !

L’Hôpital des Enfants à Boston explique dans son offre de soins : « Le Reiki apporte une énergie guérissante par un toucher doux qui procure la relaxation et aide à la guérison ». Les soins sont offerts àtous les enfants pour leur confort ».

Je finirais avec une note venant de l’esprit humanitaire d’un médecin d’un « C.A.M. »qui résume la volonté de la plupart des praticiens de voir le Reiki se répandre comme il le doit :

« Notre institut est dédié à faire des soins de médecine préventive, la force motrice en médecine. Notre but est de minimiser le coût physique, émotionnel et économique de la maladie pour nos employés, nos patients et la communauté. Nous croyons que de rendre l’éducation à la santé et au bien-être accessible à tous améliorera la qualité de vie et le sentiment de bien-être dans la société en général. »

Orida Boukhezer